Archives de mars, 2015

23192009_10214652590088978_1150346319_o

Tiens ami lecteur, cela fait longtemps que je n’ai pas chroniqué de Hardcore (le dernier en date, c’est Alea Jacta Est) et c’est dans un petit coup de chaud, suite à une critique comme l’aiment les gens comme moi, qui bosse en Freelance, que je me suis lancé Sensorial Damage, un petit groupe proposé par Go Music France pour que j’en dise ce que je pense et pour bien me défouler. Bon, tu te rendras compte lecteur qu’au final, j’ai été très mitigé, commençons par le début…

Originaires de Poitiers, Matthieu (batterie), Mattéo (guitare et chant), Guillaume (guitare et chant), Moussa (basse) et Antoine (frontman) sont apparus dans le paysage coreux poitevin vers mai 2010. Ils nous font un métal hardcore teinté de touche de metalcore (mais refuse l’appellation modern metalcore) et qui en ont dans les baskets, mate un peu ça :

La seconde place du tremplin Helloween fest 2014, la demi-finale du Fallen fest 2014, une Ppestation à Zo Prod de l’année 2014, un Second prix du concours Crouss musical de Poitiers et une 2ème édition du Brutal Night Fever. Une rafle de prix et de prestations en 2014, assez pour attiser ma curiosité.

J’ai donc choppé quatre morceaux de leur EP pour découvrir ce groupe et dire ce que j’en pense.

23191729_10214652634410086_364115566_o

Ce que le dragonnet en pense

New Mind est le premier titre que j’ai écouté, c’est là déjà qu’on peu voir le doublé hardcore/metalcore. La compo est claire, assez libre et pas franchement agressive, alors que la voix est tout autre, grave, violente, Antoine crache dans le micro et se déchaine de façon à ce qu’on comprenne bien à qui ont a à faire. Et justement, a qui avons-nous à faire ? New Mind et ses petits accents metalcore ouvrent le bal et déjà, première grimace : c’est bien trop commun. Même si c’est agréable à l’écoute, que la piste te démange un peu, en dehors tu restes stoïque. Rien à dire sur la compo qui est variée et qui lorgne plus sur le metalcore que sur le hardcore lui-même.

In – Out  démarre de la même façon, avec encore une fois cette note de metalcore dans la compo. Le morceau se veut plus énergique que le précédent, avec des riffs beaucoup plus accrocheurs et un refrain qui bombarde bien, sûrement plus sympa à voir en live avec une dizaine de coreux agglutinés sur la scène en levant le poing ! Plus dynamique, plus violent (malgré l’atténuation constante que donne le côté metalcore), In – Out est l’un des morceaux phares de l’EP.

 

10629439_867303776646119_1877961204102092823_o

Face To Disgust dégage le côté metalcore pour vraiment tomber dans le bon vieux hardcore. Des quatre morceaux, c’est le plus rapide dans sa compo, le plus violent dans sa voix. Bref, c’est du hardcore qui créée les moshpit et les pogos. Le morceau nous offre des riffs plus nerveux jusqu’au milieu où la guitare nous montre de quel bois elle est faite avant de se relancer, toujours aussi nerveusement. La fin du morceau ralentit la cadence et se laisse aller à un moment de pur instru qui prépare le dernier morceau, Endless Sunset.

Endless Sunset commence un peu comme les trois autres, violemment, on ouvre la porte de chez toi pour te gueuler dans les oreilles. Et puis subitement, même pas un quart du morceau passe et cette rage se dilue à travers un long passage qui restera pour le reste du morceau et qui pourrait être jugé d’atmosphérique, la voix en second plan. Endless Sunset termine donc l’EP sur un hardcore atmosphérique, assez étrange… On ne sait pas où cela nous emmène, mais le morceau se termine lentement, comme pour calmer toute l’énergie dépensée lors de ses quatre titres…

Alors, quoi de neuf docteur ?

Chroniquer du hardcore, ce n’est pas simple… Vous avez surement eu le droit un jour à cette réflexion typique « ouais, mais le hardcore, c’est toujours la même chose », le genre de phrase qui me fait bien rire !

Malheureusement, Sensorial Damage, ce n’est pas ça… Il n’y avait aucune raison de faire une mauvaise chronique, mais aucune non d’encenser le groupe non plus. Pour l’instant, Sensorial Damage se noie parmi les autres groupes au hardcore beaucoup trop commun, même l’aspect metalcore ne change rien… Il manque le truc, ce putain de truc qui va te faire remuer chez toi, le truc qui va mettre te mettre le groupe dans ta playlist « retour du travail – envie de tuer le patron –divorcer à coup de boule de ma femme ». Bien entendu, cette critique n’engage que moi.

« Alors tu expliques comment leur réussite ? ». Le live ! Bon dieu, le live ! Le hardcore est une musique scénique, que tu écoutes pour libérer ta rage et t’oublier un peu dans tout ce bordel auditif qui va rarement te laisser une part de ton âme une fois perdu dans un moshpit. Sensorial Damage, je ne les ai pas vu sur scène et c’est ça qui pêche, car le groupe doit avoir un tout autre jeu qui changerait certainement ma vision des choses.

Je te le dis lecteur, cette chronique est naturellement faussée… Sans avoir vu le groupe jouer, je ne peux clairement pas donner mon avis plus que ça. L’EP n’est pas indispensable pour moi pour l’instant. Pourtant, si je vais à l’un de leur concert et que je reviens sur cette chronique, j’aurai sûrement plus de choses à dire, plus de choses à creuser. Bon ou mauvais ? Je ne donne pas mon avis et je peux déjà mettre ce groupe dans la catégorie « à revoir » de Rock’in Radio et ça sera surement le cas, je n’aime pas faire les choses à moitié.

 

Des liens, plein de liens :

Publicités

C’est bien beau les piercings, mais personne a envie de se balader avec de la daubasse à la Claire’s dans le corps. Ce serait également con de se faire mal en utilisant le mauvais bijou.

Je vais donc te récapituler ici les différentes formes de bijoux et te dire quoi chercher pour être sûr/e d’avoir quelque chose de qualité.

 

  • Qu’est-ce qui va où?

Bien entendu, tout ces bijoux existent sous différents diamètres, couleurs, longueurs…

Straight barbell : langue, téton, industriel, ampallang, apadravya, ampallang, bridge.

straight

 

Circular barbell : lobe, différents cartilages, téton, lèvre, prince albert, septum, capuchon clitoridien, ampallang, prépuce, guiche, scrotum, prince albert.

circular

 

Cative bead ring : lobe, différents cartilages, septum, lèvre, téton, prince albert, scrotum, guiche, prépuce, capuchon clitoridien, grandes et petites lèvres.

captive bead ring

 

Seamless ring : lobe, différents cartilages, septum, lèvre, téton, prince albert, scrotum, guiche, prépuce, capuchon clitoridien, grandes et petites lèvres.

seamless

 

Stud : lobe, différents cartilages, aile du nez, lèvre, joue.

stud

 

Curved barbell : lobe, arcade, aile du nez, nombril, dydoe, prépuce, frenulum, guiche, prince albert, christina, capuchon clitoridien.

curved

 

Surface bar : piercings de surface.

surface

 

Dermal anchor : plusieurs types existent, celui-ci est donné en exemple.

dermal

 

 

  • Grosse merde vs. trop d’la balle

La plupart des bijoux initiaux sont en acier chirurgical ou en titane. Maaaaiiiiiiiiiis il existe des allergies à l’acier, qui contient du nickel, (oui, même chirurgical) et tout ce qui s’appelle titane n’est pas le top du top.

Il faut demander du titane F-136, c’est à dire un titane apte à être implanté dans un corps humain. Le truc rigolo c’est que le titane peut être anodisé, c’est à dire qu’on lui apportant un certain voltage, on peut en changer la couleur.

Interdiction de porter du nickel, ou un matériau qui en comporte. Idem pour du plastique. Non non non non non non non.

Une fois le piercing parfaitement cicatrisé, il est possible de porter, sauf allergies, titane, acier, verre, pierre, bois, or, argent, etc…

Maintenant, certains bijoux peuvent être en acier ou en titane de mauvaise qualité. Un professionnel soucieux d’utiliser des matériaux corrects fera rapidement la différence, mais pour rester simple, un bijou de qualité gardera quasi-éternellement son brillant, au point qu’on peut presque se voir dedans, et il faudra vraiment le vouloir pour le marquer.

Si par exemple tu as fait des traces sur un bijou porté à la lèvre en quelques semaines (à quoi bon se mentir, on mâchouille TOUS nos piercings à la lèvre), tu peux t’en débarrasser.

Un matériau de qualité ne perdra pas son brillant et ne se rayera pas facilement.

Y’a pas photo (hahahahaha…)

 

Tiens, je suis une fille chouette : la caverne d’ali baba du percé qui fait gaffe. Des prix très accessibles pour des grandes marques très sûres et de top qualité, des plugs en veux-tu en voilà, des marques américaines normalement introuvables sauf si ton perceur passe une commande directe… Fais-toi plaiz.

Ce site propose d’ailleurs des bijoux qu’on appelle internally threaded, que nous n’avons pas en France.

Internally threaded à gauche, externally à droite

Internally threaded à gauche, externally (de piètre qualité) à droite

En gros, avec un internally threaded, on passe un objet parfaitement lisse dans le corps, le pas de vis étant DANS le bijou. A l’inverse, le pas de vis traverse la peau avec les bijoux externally threaded.

L’Association of Professional Piercers compte notamment l’utilisation d’internally threaded jewelry, exclusivement, comme l’un de ses critères de qualité.

Quelques professionnels commencent à essayer de promouvoir ces bijoux, on peut donc espérer que la tendance prenne pour des piercings de meilleure qualité et des bijoux plus safe.

Tu as décidé de sauter le pas et d’entrer dans le stretching? Bravo!

Je sais pas si tu le sais, mais on peut stretcher bien plus que des lobes d’oreilles. La lèvre, les narines, le septum, la plupart des piercings génitaux, les tétons… Non, je déconne pas. Les mêmes règles s’appliquent  pour chaque partie du corps.

Cependant, les lobes restent la partie du corps la plus stretchée, je vais donc me focaliser plus ou moins dessus.

 

  • D’1,2mm à plusieurs centimètres

La première chose que tu dois garder en tête si tu décides d’agrandir ton piercing est qu’il faut une patience infinie.

Pour atteindre la taille que tu souhaites, ça te prendra sûrement plus d’un an, davantage selon ton ambition. On n’agrandit que d’une taille à la fois, soit 1mm,  jamais plus, et on attend entre 6 et 8 semaines pour passer à la taille supérieure.

Sinon, on risque de causer des déchirures, des plaies, et c’est la porte ouverte aux saloperies.

Stretcher ne doit jamais être douloureux. On peut avoir la peau qui chauffe une heure ou deux, un léger gonflement, mais jamais de réelle douleur. Si le stretching fait mal, remet le bijou que tu portais et réessaye plus tard.

On ne stretche jamais avec un bijou qui n’est pas parfaitement lisse (pâte fimo et tout le bordel, POUBELLE).

On ne stretche jamais avec du plastique.

On ne stretche jamais avec un bijou de piètre qualité, même si tu comptes le porter uniquement entre 2 tailles.

Il existe 2 méthodes :

celle dite « naturelle » : avec le temps, les tissus autour du piercing s’assouplissent et se relâchent. On prend donc un bijou de la taille au-dessus, et on l’insère tout doucement. Sortir tout juste d’une douche bien chaude peut aider. Si le bijou ne passe pas sans forcer, arrête et réessaye plus tard. Dès que tu arrives à glisser la taille supérieure, laisse ton piercing tranquille et attend minimum 6 semaines avant de stretcher à nouveau.

celle dite « taping » : avec un scotch hypoallergénique safe, type tape de bondage, fais une ou deux fois le tour de ton bijou actuel et insère-le. Rajoute environ une couche par jour, et laisse ton piercing se faire à la nouvelle taille au fur et à mesure. Si à n’importe quel moment, tu ressens une gêne ou une douleur, enlève une couche et attends une bonne semaine. Nettoie le bijou au moins une fois par semaine en renouvelant le scotch. Lorsque l’épaisseur de scotch atteint 1mm, insère bijou de la taille que tu viens d’atteindre. Cette méthode nécessite de bien connaître son corps, ses piercings, et de faire très attention au matos utilisé. Il faut ici aussi laisser plusieurs semaines passer avant de stretcher plus.

Dans tous les cas, n’utilise pas de produits (type vaseline) ou quoi que ce soit pour aider à faire passer le bijou, le processus doit se faire tout seul.

 

  • Tapers : pour ou contre?

Les tapers, ce sont ces cônes, souvent en plastique ou en acrylique (cacacacacaca) :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En gros, le principe est que tu fais passer le taper dans ton piercing, tu attends un peu le temps que le trou prenne la taille désirée, et tu insères le bijou. Du coup, on est à peu près sûr/e de pouvoir passer à la taille supérieure sans trop galérer.

Cette méthode est beaucoup plus traumatisante que celles décrites plus haut, et on conseille d’arrêter d’en utiliser à 6mm, si on veut vraiment s’en servir.

Dans tous les cas, les tapers ne sont pas des bijoux à porter plus de quelques minutes, au maximum quelques heures.

Et les règles s’appliquent toujours : à la moindre douleur, arrête tout.

Mieux vaut prendre les bonnes habitudes de stretching dès le debut plutôt que de se la jouer glandeur avec un taper.

 

  • Et le biopsy punch?

Si vraiment, vraiment, tu ne veux pas attendre, tu peux voir avec un professionnel qualifié en bodmod « hardcore » de te faire un biopsy punch. Pour faire simple, au lieu de te percer puis de stretcher, tu demandes à ce qu’on coupe plusieurs mm.

Voici à quoi ressemble le matos (stérile, à usage unique) :

biopsy

Par exemple, cette lèvre a été « punchée » à 12mm :

Par Morgan Dubois, le monsieur trop méga génial de la mort qui s'est occupée de ma langue et que je recommande à tout l'univers

Par Morgan Dubois, le monsieur trop méga génial de la mort qui s’est occupée de ma langue et que je recommande à tout l’univers

 

  • Comment savoir si j’ai foiré?

Je vais laisser les photos parler d’elles-mêmes. Si tu bouffes, arrête tout de suite. Je commence par le plus soft.

blowout

 

tumblr_lsw0viReha1r0aqf5o1_500

Ceci s’appelle un blowout. Autrement dit, une partie du lobe s’étire d’elle-même autour du bijou. Pas spécialement gore, mais très laid et symptomatique d’un mauvais stretching, souvent beaucoup trop rapide.

La solution : mettre un bijou quelques tailles en-dessous et masser doucement le lobe une ou deux fois par jour, ça devrait s’arranger tout seul. Ne reprend pas le stretching avant 3 mois, et sois plus patient.

 

catbutt

Si ta peau ressemble à l’anus d’un animal, ça craint aussi. Voici un catbutt!

Ici, en plus d’avoir beaucoup trop de « rides », le lobe est rouge et irrité. Ça pue la déchirure…

La solution : mettre un bijou quelques tailles en-dessous et masser doucement le lobe une ou deux fois par jour, ça devrait s’arranger tout seul. Pas de stretching avant 3 mois.

 

Attention, on va arriver aux photos vraiment crades.

erg

Cette oreille a l’air malade. Vraiment malade. Okay, ça saigne, ce qui CRAINT SA RACE, mais en plus… La maigreur de ces lobes, bordel. Encore une chose à vérifier régulièrement au cours du stretching de lobe : la peau ne doit pas s’affiner. Un beau lobe en bonne santé est un lobe fat, sans plaies, sans cicatrices.

La solution : si malheureusement tu en arrives là… Redescendre de quelques tailles, masser, attendre un peu. S’il n’y a pas d’améliorations, une reconstruction par un professionnel (souvent ceux spécialisés en bodmod « hardcore ») est à envisager sans tarder.

Prêt à recracher ton goûter?

caca

berk

Voilà ce qui se passe quand on stretch comme un gros bâtard, en sautant des tailles, en utilisant du matos de merde.

La solution : reconstruction. Tout. De. Suite.

 

  • Reconstruction

Pas besoin de beaucoup blablater là-dessus : on répare le lobe via des sutures.

Note qu’il est possible de recommencer à stretcher un lobe réparé. Magique!

Par Morgan Dubois le Merveilleux

Par Morgan Dubois le Merveilleux

❤ Morgan ❤ Dubois ❤

 

  • J’ai stretché bien comme il faut, que faire pour garder mes piercings heureux et en bonne santé?

Comme pour tous les piercings, nettoie tes bijoux au minimum une fois par semaine. N’hésite pas à les enlever sous la douche pour laver le trou du piercing.

Des massages sont également recommandés. Certains massent avec de l’huile (naturelle bien entendu), mais c’est réservé aux piercings parfaitement cicatrisés, sains et c’est proscrit pendant un stretching. Les huiles sont beaucoup plus agressives qu’on ne le pense et ne font pas du bien sur un piercing encore sensible!

Si tu as stretché une partie de ton visage ou tes lobes, gaffe aux engelures l’hiver. Protège-toi avec un écharpe ou même un cache-oreille, et évite les bijoux qui refroidissent très vite, notamment ceux en métal. Préfère de la pierre ou du bois.

En parlant de bois, n’hésite pas à les huiler de temps en temps. Internet te dira quel type d’huile utiliser pour protéger ton bijou.

 

  • D’ailleurs, quels bijoux?

On distingue les plugs, les tunnels et les poids.

Plugs

Plugs

Tunnels

Tunnels

En gros, avec un tunnel, tu vois à travers. Voilà voilà.

Quant aux poids, ils sont réservés aux oreilles stretchées d’au moins 2cm pour être esthétiques, et il faut absolument avoir des lobes en pleine forme pour supporter le poids. Il en existe de toutes tailles et de toutes formes.

earweight

earweight2

 

  • Et… si j’en ai marre?

Si tu es stretché en-dessous d’1cm, il suffit de retirer le bijou et d’attendre.

Au-dessus, c’est plus compliqué. Certains auront la chance de voir le trou se resserrer petit à petit, même si c’est très très long, mais pour la grande majorité des gens, il faudra une reconstruction, là encore réalisable chez un professionnel.

 

  • Hey mais les oreilles stretchées, ça pue la mort, non?

Comme toutes les parties du corps, les lobes relâchent des cellules mortes et des sécrétions, comme du sébum. C’est un processus normal, mais effectivement une odeur peut apparaître.

La solution la plus simple? Nettoyer ses oreilles tous les jours au savon doux (avec un coton-tige ou un doigt sous la douche selon la taille), ainsi que le bijou.

Les lobes fraîchement stretchés sentent plus facilement. Si tes lobes sont stretchés depuis longtemps et en bonne santé, essaye de passer à un matériau organique, plus poreux que le métal, et qui pourra donc absorber une partie des déchets évacués par le trou du piercing.

Si tu peux te le permettre sans risques de perdre une taille, dors sans bijoux, pour que tes oreilles respirent.

Pour résumer, si la décharge organique est normale, ce n’est pas le cas si tes oreilles puent. Ça veut juste dire que tu ne nettoies pas assez tes piercings…

Je réserve aux piercings de surface et surface anchors un article à part entière de par leur particularité : ces piercings sont considérés comme étant semi-permanents. Si certaines personnes ont la chance de les conserver ad vitam aeternam, la grande majorité des gens n’en profiteront que quelques mois, rarement plus de 2 ans.

De plus, si les piercings de surface nécessitent un type de bijou spécifique, les dermal anchors ont un procédé d’insertion et de retrait qui leur sont propres.

 

  • Piercings de surface

Ils peuvent se faire à plusieurs endroits du corps et ont chacun des chances de rejet plus ou moins élevées.

On utilise généralement une barre à angles droits pour faciliter au maximum la cicatrisation et les faire durer le plus longtemps possible. Voici un tableau qui résume vraiment bien le processus d’irritation et de rejet causé par une autre forme :

tumblr_n0fltrODPS1r0aqf5o1_500

 

Une barre à angles droits permet donc d’obtenir une tension minimale, ce qui fait toute la différence entre un piercing heureux et durable et un bout de peau enflammé qui approche de sa deadline à la vitesse d’Usain Bolt.

Les piercings à la nuque et au sternum, ou encore sur la tempe, notamment, utilisent ce type de barre.

J’ai été percée à la nuque il y a bien longtemps avec une barre à 45°. Je n’ai jamais cicatrisé, et j’ai fini par l’enlever.

Luis Garcia

Luis Garcia

Une nuque cicatrise entre 10 et 12 mois, et rejette très, très facilement si le piercing est mal réalisé ou en cas d’accidents répétés (cheveux longs, écharpes, vêtements, dormir dessus…). Il faut donc vérifier que le perceur utilise la bonne barre et sait ce qu’il fait.

Pour savoir où peut se situer un piercing à la nuque, penche la tête en arrière et demande à quelqu’un de colorier au stylo ou au feutre tous les creux. Toutes ces zones ne doivent surtout pas se faire percer.

 

Piercing by Whitney, Keller, USA

Piercing by Whitney, Keller, USA

Les piercings au sternum sont également très fragiles et nécessitent autant d’expertise. Ils mettent autant de temps à cicatriser.

Ils sont déconseillés pour les personnes à forte poitrine, car le poids des seins exerce trop de tension sur la peau.

Un dernier exemple de barre à 90° : le madison, entre les clavicules

Un dernier exemple de barre à 90° : le madison, entre les clavicules

D’autres piercings dits de surface utilisent des barres plus usuelles.

Somatic Body Arts, Long Beach, USA

Somatic Body Arts, Long Beach, USA

Le bridge, par exemple. On utilise une barre droite, le diamètre dépend de la quantité de tissu utilisable. Ce piercing est souvent semi-permanent car beaucoup n’ont pas assez de peau, ce qui entraîne un rejet au fil du temps. Il cicatrise entre 8 et 12 semaines.

Je les déconseille fortement aux porteurs de lunettes (et donc à moi, bordel de merde) car même s’ils peuvent aller avec des lunettes à monture très fine, ils vont constamment cogner dans des plus épaisses. Il faut aussi percer plus haut dans ce cas-là, ce qui fait perdre en quantité de tissus disponibles pour un piercing optimal.

Les anti-eyebrows (vulgarisés en « yeux de chats » en France, me semble t-il) utilisent quant à eux des curved barbells soigneusement mesurés. Encore une fois, selon l’anatomie, certains durent toute la vie, d’autres un an et demi.

Anti_eyebrow_piercing

 

Grosso merdo, tu peux faire un piercing de surface sur n’importe quelle partie du corps qui n’est pas courbe ou concave, et donc qui se prête bien plus naturellement à un piercing.

 

  • Dermal anchors

En France, on parlera plus de « microdermaux » ou « MD », mais je préfère utiliser le terme privilégié par des associations anglosaxonnes, plus précis. Alternative aux piercings de surface, ils créent nettement moins de pression qu’une barre droite ou qu’un barbell.

En France, on est vachement moins avancés, et on fait encore tout au scalpel… Du coup, il faut inciser pour placer le post, et à nouveau pour le retirer si besoin est. Dans les pays anglosaxons, où comme d’hab ils sont bien mieux équipés, une aiguille ou un cathéter suffit à créer le trou par lequel on passe le post du bijou. Et pas besoin de scalpel pour les enlever, il suffit de le sortir avec des gants en jouant un peu pour le dégager.

La forme du post n’est pas primordiale, chaque perceur a ses préférences pour travailler. Le principal est qu’une fois en place, tu peux changer le bout à ta guise.

Bien que créant moins de tension qu’une barre de surface, ils sont également semi-permanents et un éventuel rejet dépend des mêmes choses : tension, choc, fringues, cheveux… En utiliser 2 permet de recréer le look d’un piercing de surface.

Mais sache qu’ils coûtent beaucoup plus cher.

La plupart des professionnels expérimentés obtiennent de très bons résultats sur des parties du corps généralement difficiles à faire cicatriser.

Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

 

back

 

 

  • Anybref… surface ou anchor?

Quelle solution choisir pour un piercing où les 2 choix peuvent s’appliquer?

– Les anchors sont plus chers que les barres de surface.

– Les anchors créent moins de pression…

– Mais supportent beaucoup moins bien d’éventuels chocs qu’une barre de surface.

Rien ne remplacera l’avis d’un professionnel qui peut directement regarder ton anatomie et choisir la solution la plus viable.

Mais garde en mémoire que la très, très grande majorité du temps, tu ne pourras garder ton piercing que quelques années/mois/semaines, selon ton corps, le placement, et l’expérience de ton perceur.

 

 

 

Cet article contient des photos explicites d’appareils génitaux en gros plan, parfois tout juste après le piercing donc avec présence de sang. En poursuivant votre lecture, vous certifiez :

– être majeur/e selon la loi en vigueur de votre pays

– que les lois de votre pays vous autorisent à accéder à ce type de contenu

– ne pas être choqué/e par ce type de contenu 

– ne pas émettre de jugement sur les personnes présentes sur les photos

– ne pas diffuser ce contenu à des personnes mineures

– assumer la responsabilité si une personne mineure accède à cette page par votre négligence

Merci.

  • Législation et procédure

L’âge légal pour se faire faire un piercing génital est de 18 ans révolus, carte d’identité à l’appui. La plupart des professionnels préféreront réaliser ces piercings sur rendez-vous après une consultation pour s’assurer que l’anatomie est compatible avec le piercing souhaité et éventuellement discuter d’autres options si ce n’est pas le cas.

Le piercing en lui-même se passe de la même façon que n’importe quel autre, avec nettoyage et désinfection de la zone, perçage, et communication des informations pendant la cicatrisation.

Il est conseillé de porter des sous-vêtements confortables, pas trop serrés, et c’est toujours sympa de se doucher juste avant d’aller voir son perceur. Il n’est pas nécessaire de s’épiler, à moins que ça ne te mette plus à l’aise.

Rappelle-toi qu’un perceur n’est pas là pour commenter ton anatomie. C’est un professionnel, au même titre qu’un médecin.

Les rapports sexuels sont possibles juste après la procédure, sous réserve que tu ne douilles pas trop, et à la condition d’utiliser un préservatif. Tous les piercings génitaux sont compatibles avec des préservatifs utilisés correctement, même s’il faudra peut-être un peu d’entrainement pour en enfiler un par-dessus un piercing sur le pénis. Un piercing correctement placé ne peut pas causer de dommages nerveux. L’idée qu’ils exacerbent la sensibilité relève plutôt de l’effet placebo, même si beaucoup de gens rapportent qu’un bijou bien placé (et un peu de savoir-faire) est un chouette bonus lors des rapports.

Les piercings génitaux sont souvent beaucoup moins douloureux qu’on pourrait le penser.

La majorité cicatrisent assez vite. Ce sont des régions très innervées et l’urine agit un peu comme un antiseptique naturel, en plus des soins.

Je commencerai par présenter les piercings qu’on peut faire sur une vulve, avant de passer aux pénis, testicules et scrotum.

 

  • Lèvres
Piercing By Whitney, Keller, USA

Piercing By Whitney, Keller, USA

Grandes et petites lèvres peuvent être percées, seulement le temps de cicatrisation change. On parle de 9 à 12 semaines pour les grandes lèvres, plus épaisses et qui nécessitent de percer plus profondément, et de 6 à 8 pour les petites.

Bien que n’étant pas les zones les plus innervées en termes de plaisir sexuels, certaines personnes relatent avoir des sensations sympas avec des bijoux un peu lourds, qui tendent légèrement les lèvres.

 

  • Capuchon clitoridien
5 Point Studios, Des Moines, USA

5 Point Studios, Des Moines, USA

Contrairement aux idées reçues, on ne perce que très, très rarement le clitoris après s’être assuré que c’était bien le souhait de la personne. Le risque d’endommager les terminaisons nerveuses est trop grand. En revanche, le capuchon clitoridien offre une alternative esthétique et une stimulation.

Il y a le piercing vertical, ou VCH pour vertical clitorial hood où la stimulation est directe (comme sur la photo) ou horizontal, souvent avec un anneau, où la stimulation est intermittente comme ici :

hch2_close

Certaines personnes se plaignent de finir désensibilisées au bout de quelques temps, mais cette sensation disparaît dès qu’on change le bijou (boule de taille différente ou autre forme de bijou).

La cicatrisation est très rapide, de 4 à 6 semaines.

Pour être sûr/e de pouvoir se faire un piercing à cet endroit, il y a le test du coton-tige : on insère un coton-tige lubrifié sous le capuchon. Si l’intégralité de l’extrémité du coton-tige tient sous le capuchon, le piercing est possible. On peut enlever le coton, car ce qui importe ici est la profondeur du capuchon.

 

  • Clitoris

clit_piercing

Ce piercing ne doit être fait que par un professionnel extrêmement qualifié en piercings génitaux.

Il faut également une anatomie qui s’y prête : gros clitoris, de préférence un peu proéminent, et un capuchon assez lâche autour du clitoris.

Par exemple, ceci est une anatomie idéale :

Gros clitoris absolument pas "contreint" par le capuchon.

Gros clitoris absolument pas « contraint » par le capuchon.

Mais pas celle-ci :

Le capuchon a l'air de devoir être beaucoup tiré pour dévoiler le clitoris, lui-même trop petit pour le piercing.

Le capuchon a l’air de devoir être beaucoup tiré pour dévoiler le clitoris, lui-même trop petit pour le piercing.

90 à 95% des individus possédant un clitoris n’ont PAS l’anatomie pour rendre ce piercing possible.

 

  • Christina
5 Point Studios, Des Moines, USA

5 Point Studios, Des Moines, USA

Attention, relativement peu de gens ont l’anatomie nécessaire pour un Christina. Comme visible sur la photo, on perce au-dessus du capuchon clitoridien jusqu’au pubis, avec une barre en L ou un curved barbell.

Ce piercing est très, très long à cicatriser : entre 12 et 18 mois. C’est à dire un mois de désinfectant, et un an ou plus de nettoyage au sérum physiologique.

 

  • Triangle
Vaughn Body Arts, Monterey, USA

Vaughn Body Arts, Monterey, USA

Ce piercing qui cicatrise entre 2 et 3 mois nécessite également une anatomie particulière et doit être réalisé par un professionnel qui maîtrise le triangle.

Mettez un doigt de chaque côté du capuchon clitoridien et remontez jusqu’au bout de votre clitoris qui, rappelons-le, se poursuit dans le corps sur plusieurs centimètres. Sous l’extrémité de la « tige » du clitoris, derrière sa partie visible, vous aurez un petit espace vaguement triangulaire : c’est ici qu’on perce et installe l’anneau.

Tu comprends donc pourquoi il faut quelqu’un qui s’y connait en anatomie génitale pour ne pas toucher le clitoris.

 

  • Fourchette
The Piercing Urge, Melbourne, Australie

The Piercing Urge, Melbourne, Australie

On perce à l’arrière de la vulve, là où les lèvres se rejoignent. Malgré une cicatrisation relativement rapide (entre 2 et 3 mois), ce piercing veut vite sauter lors de rapports sexuels intenses, et doit être considéré comme semi-permanent.

 

  • Prince Albert
Adam Richins

Adam Richins

Le piercing le plus commun sur les pénis, il cicatrise entre 4 et 6 semaines. Le bijou passe par l’urètre et ressort à la base du gland.

S’il n’y a aucun avantage particulier à être circoncis pour ce piercing, il faut cependant faire attention à ce que le prépuce puisse être bougé librement sans gêne si ce n’est pas le cas (en gros, on doit pouvoir décalotter sans douleur et sans perdre de mouvement). On perce souvent avec un assez gros diamètre, comme sur la photo, mais le choix définitif t’appartient.

Attention, ce piercing saigne beaucoup la première journée, mais n’est pas spécialement douloureux.

 

  • Apadravya
Pierced Hearts, Seattle, USA

Pierced Hearts, Seattle, USA

Souvent réalisé à partir d’un Prince Albert existant, car il suffit de continuer le trou à travers le gland. Bien qu’apparemment plébiscité par les personnes avec un vagin, il est réputé très douloureux et cicatrise en 3 à 6 mois.

Comme pour un PA, on perce souvent avec un gros diamètre.

 

  • Ampallang
Luis Garcia

Luis Garcia

Encore un piercing très douloureux, encore plus long à cicatriser (6-9 mois).

Contrairement à l’apadravya, il traverse le gland horizontalement. Même s’il n’est pas obligé de passer par l’urètre, la plupart des perceurs le conseillent pour éviter une possible migration au fil du temps.

 

  • Dydoe
Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

Infinite Body Piercing, Philadelphie, USA

Centré comme sur la photo ou réalisés en paire sur le côté, le dydoe est un piercing un peu douloureux mais plus facile à vivre et qui cicatrise plus vite que les précédents, en 9 à 12 semaines.

Ce piercing rend mieux s’il y a une belle démarcation entre le gland et le reste de la verge.

 

  • Scrotum

tumblr_mq99qthtXr1qiw635o1_500

Aussi appelé hafada, on les centre souvent au-dessus des testicules, mais on peut également faire une paire, avec un de chaque côté. Bien que les anneaux soient largement plus utilisés, ce n’est pas obligatoire. La cicatrisation dure 6 à 8 semaines.

 

  • Frenum
Piercing by Whitney, Keller, USA

Piercing by Whitney, Keller, USA

Comme son nom l’indique, il s’agit de faire le piercing au niveau du frein. Comme tous les piercings génitaux, attention au prépuce chez les personnes qui ne sont pas circoncises. Il prend 9 à 12 semaines pour cicatriser, et a la réputation d’améliorer un peu la sensitivité en tirant sur les tissus nerveux du frein.

 

  • Prépuce

Foreskin

Bien entendu, ce piercing ne peut se faire que sur des personnes non circoncises. En érection, les piercings seront serrés contre la verge, et seront plutôt des décorations lâches au repos. La cicatrisation dure 9 à 12 semaines.

 

  • Guiche
A. J. Goldman

A. J. Goldman

Faisable chez tout le monde, bien que plus fréquent sous des testicules, le guiche est un piercing réalisé sur le périnée, près de l’anus. Ils cicatrisent entre 6 et 9 mois, mais prennent parfois plus de temps, en particulier chez les cyclistes, les motards et les cavaliers, bien que rebondir dessus soit la moitié du fun. Le but ici est de créer du poids sur le périnée pour obtenir des sensations.

 

  • Pubis

pubic

 

Normalement cicatrisé entre 2 et 3 mois, il peut prendre plus de temps selon l’anatomie. En effet, pour ce piercing, tu dois pouvoir « pincer » suffisamment de peau entre ta verge et ton pubis.

Par conséquent, si le piercing est mal placé ou si l’anatomie n’est pas idéale, il est possible de faire un rejet.

 

  • Dolphin

dolphin

Je suis une grande fan des piercings génitaux, mais j’avoue que celui-ci me laisse perplexe. Déjà parce que le nom, ensuite parce que ça ne colle pas avec mes goûts personnels.

Anybref, un dolphin nécessite un Prince Albert cicatrisé et t’embarque pour 4 à 8 semaines de soins. Ce piercing est récent, aussi le bijou initial n’est pas encore fixé. Certaines personnes n’ont aucun problème avec la barre courbe rigide utilisée, d’autres préfèrent utiliser un matériau inerte flexible, le tygon, notamment utilisé pour des chirurgies cardiaques et ne mettre la barre définitive qu’une fois la cicatrisation finie.

On peut aussi conserver l’angle du PA, c’est à dire faire passer la barre par l’urètre plutôt que par la sortie du gland.

Suite à mon gros dossier sur le monde merveilleux des couches de bepanthen et des aiguilles qui font bzzzrrrzzzrzzz, il semblait pertinent de faire la même pour tout ce qui touche au piercing. Parce que c’est ça aussi la chouettitude de la bodmod, tu peux faire hurler encore plus fort à tes grands-parents que tu es vachement moins cute avec du métal sur la face qu’avec un petit tattoo choupinou (true story).

Seulement, ça promettait d’être sacrément huge. J’ai donc décidé de faire un système de plusieurs articles, plus courts, et surtout centrés sur un point spécifique.

Voici donc le petit guide du/de la percé/e avisé/e :

 

La prochaine fois, je t’embarque au pays des zozotements, gerbes de sang et points de suture pour un premier saut dans la bodmod qualifiée d' »hardcore », photos pourries de ma webcam à l’appui.

 

 

* J’ai décidé de consacrer une page entière aux piercings génitaux pour plusieurs raisons, la première étant que tout le monde n’a pas envie de voir des photos de vulves et de pénis lui sauter à la gueule comme ça sans prévenir. Ensuite, la législation est quelque peu différente à ce sujet et je préfère tout regrouper sur la même page.

Si l’on peut théoriquement percer à peu près tout et n’importe quoi, chacun a sa propre anatomie, ses propres tissus. Il est donc fort probable que tu ne puisses pas tout te faire percer, soit parce que c’est tout bonnement impossible, soit parce qu’esthétiquement ça le ferait vraiment pas.

Ou alors juste un coup de poisse. Tu sais depuis quand je rêve d’un bridge? Depuis une huitaine d’années. Tu sais depuis quand je porte des lunettes? Depuis toujours. Dramatique, je sais.

Je vais donc faire le tour des emplacements possibles sur le visage et le corps (exceptés piercings génitaux, de surface et dermal anchors qui seront vus dans un autre article). On va commencer par le visage, puis les oreilles, et le reste du corps.

 

  • Lèvre

 

Evolution Body Piercing, Albuquerque, USA

Evolution Body Piercing, Albuquerque, USA

J’appelle « lèvre » tout ce qui trouve autour de la bouche elle-même. La cicatrisation est assez courte (1 mois-1 mois et demi de soins pour environ 2-3 mois de cicatrisation totale).

Contrairement aux idées reçues, un piercing à la lèvre n’est PAS un labret. Le labret est le nom français du stud, ce bijou en forme de barre avec une base ronde, sur laquelle on visse une boule ou un pic. D’ailleurs, il est à noter que si on peut tout à fait utiliser des anneaux, en tout cas pour la lèvre inférieure, on n’en utilisera jamais comme piercing initial car la forme ronde tire sur les tissus, ce qui risque de déformer le trou et de faire cicatriser « de travers ». On utilise un diamètre 1,2.

Pas mal de combinaisons de piercings à la lèvre portent un nom, mais je déconseille fortement de les utiliser car ils n’ont aucune réelle existence en termes de piercings pratiqués. On utilise les termes de upper ou lower en anglais (soit au-dessus ou en-dessous de la lèvre), centré ou décalé. Le wikipédia anglais du lip piercing nous liste ceci :

1. Angel bites

1. Angel bites, 2. Cyber, 3. Spider bites, 4. Snake bites, 5 Vampire bites, 6. Canine bites

Donc, apparemment, j’ai un « cyber ». Wtf. Et j’avais jamais entendu parler de « canine bites » avant de tomber sur ce schéma.

Pendant qu’on y est, je précise aussi que si le nom usuel d’un piercing au-dessus de la lèvre supérieure centré s’appelle couramment un « medusa », tout du moins en France, le terme anatomique est philtrum, et c’est d’ailleurs le seul terme correct utilisé par les professionnels anglosaxons.

La principale idée reçue sur ces piercings est qu’ils causent un déchaussement des dents et/ou une rétractation de la gencive. Vrai et faux. Un piercing mal placé, ou avec un bijou trop long finira effectivement par causer ces dégâts. Assure-toi que votre perceur est compétent dans ces piercings et pense bien à raccourcir la barre du bijou dès que possible pour les éviter. Si le piercing est bien réalisé avec un bijou adapté cependant, ce risque n’est pas à craindre.

Pour palier à ce risque, si ça te fait trop flipper, tu peux opter pour un piercing dit vertical. On ne traverse pas jusqu’à la bouche, on passe par l’intérieur de la lèvre, ce qui fait qu’une partie du piercing repose sous la lèvre, et l’autre pile dessus. Il est par contre impossible de mettre un anneau.

 

Photo de promotion pour Maya Organic Jewelry.

Photo de promotion pour Maya Organic Jewelry.

 

  • Langue

WAY Body Arts, Santa Cruz, USA

L’un des piercings les plus rapides à cicatriser (seulement 4 à 6 semaines!), car on perce directement du muscle et des muqueuses, et la langue est un organe merveilleux qui se régénère à une vitesse folle. Mais c’est aussi l’une des cicatrisations qui peut être le plus mal vécu, car parler et surtout manger vont devenir des défis dantesques pendant quelques jours chez la majorité des gens, même avec l’aide de bons anti-inflammatoires. Vu le gonflement parfois très impressionnant, la barre initiale sera très, très longue, de diamètre 1,6.

Peu de chances que tu oublies d’aller mettre une barre plus courte quand ce sera possible, car une fois la langue revenue à sa taille normale, avoir un bijou trop long dans la bouche est extrêmement inconfortable et on risque souvent de se faire mal en mordant dessus.

Les risques sanitaires sont les mêmes que pour les piercings de lèvre, à savoir déchaussement et rétractation de gencives.

La photo ci-dessus présente ce qu’on appelle vulgairement un venom, mais tu connais désormais mon avis sur les noms sortis de nulle part…

Quant à la pseudo-interaction fabuleuse clitoris/pénis et piercing à la langue… Disons que c’est pas parce que t’as le dernier appareil photo Réflex trop de la balle que tu vas être digne de National Geographic.

Si ton anatomie le permet, tu peux aussi te faire percer le frein (la membrane qui relie la langue au fond de la bouche).

 

  • Frenulum

Aussi dit « smiley » car indétectable lorsqu’on ne sourit pas, il est de plus en plus populaire. C’est également un piercing qui fait très souvent un rejet dans l’année, donc garde en tête qu’il y a peu de chances de le garder longtemps.

On perce le frenulum (le « frein), c’est à dire la membrane qui relie la lèvre supérieure à la gencive. La cicatrisation dure 1 à 3 mois, et les risques sont les mêmes que pour la lèvre ou la langue.

 

  • Septum

Evolution Body Piercing, Albuquerque, USA

Le piercing merveilleux si on a besoin d’arborer une tronche métal-free pour le taf! Dès qu’il est cicatrisé, il suffit de porter un bijou « ouvert » et de le rentrer à l’intérieur du nez. On peut même placer le piercing initial dans cette position. Le nez reste relativement douloureux entre 3 et 4 semaines, mais la cicatrisation totale prend entre 6 et 8 mois. Le diamètre initial est de 1,2.

Le septum est le nom de la cloison nasale cartilagineuse qui sépare les narines. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, on ne perce pas le cartilage, mais le petit espace de peau tendre juste avant.

Aucun risque particulier à signaler.

 

  • Nez

WAY Body Arts, Santa Cruz, USA

Ici, on perce directement le cartilage souple de l’aile du nez. S’il faut faire attention à ce que le bijou s’adapte le mieux possible à ton anatomie, on peut virtuellement percer n’importe où sur la zone. Il est possible de faire plusieurs piercings sur la même aile du nez ou sur les 2 en une seule session. Le diamètre utilisé est de 1,2 ou plus petit.

Etant donné l’endroit, il vaut mieux se faire percer en pleine santé. Une sale crève rendra le mouchage douloureux, et t’as pas spécialement envie de recouvrir de germes ton nouveau piercing…

Le temps de cicatrisation va de 9 à 12 semaines, et c’est l’un des rares piercings où l’on peut utiliser un anneau ou un stud dès le début.

Ce qu’on appelle les « high nostrils » sont souvent plus douloureux, et un peu plus longs à cicatriser, car le cartilage est plus épais et le placement beaucoup plus important pour un piercing en bonne santé. Il faut que le bijou soit bien perpendiculaire à l’anatomie, je conseille donc de s’assurer que son perceur soit à l’aise avec les high nostrils et expérimenté.

Un high nostril au-dessus d’un piercing de hauteur standard.

Pour situer la zone sur ton propre nez, il suffit de toucher ton nez et de remonter pour constater où ton cartilage s’épaissit et se raidit.

 

  • Joue

Ce piercing (qui se fait sous forme de paire) est très, très, très difficile à faire et à garder. La cicatrisation est de 8 à 10 mois… minimum.

La joue est très épaisse, entre peau, graisse et muqueuses. Le placement est très difficile à faire à la perfection à cause de l’anatomie normale d’une bouche, entre mâchoire, dentition, glandes salivaires, artères… Certains ne cicatriseront jamais totalement. La joue gonflant énormément, les barres initiales seront huge, et il faudra faire très attention à ne pas mordre la barre. Si comme moi tu peux pas t’empêcher de te mordre les joues 85% du temps, c’est mal barré… Les risques de complications sont bien plus élevés que pour tout autre piercing autour de la bouche.

Il y a quelques temps, un cas au Royaume-Uni a fait scandale car la cliente a perdu plus de 2 litres de sang à cause d’une artère perforée. Oui, ça fait peur. Non, ça ne se produira pas chez toi si tu vas chez la bonne personne.

Si tu envisages ce piercing, fais-le chez un perceur très, très expérimenté et qui en a déjà réussi plusieurs (c’est à dire bien placés, qui ont bien cicatrisé, et qui durent). On utilise du 1,2 ou du 1,6, et il semblerait que ce dernier diamètre facilite légèrement le processus de cicatrisation.

Certains ne le font que dans le but de l’enlever quelques mois plus tard, car la cicatrice, l’une des plus grosses causées par un piercing, créée des petites fossettes sur la joue, que beaucoup trouvent très mignonnes, moi y compris.

 

  • Arcade

Born This Way Body Arts, Knoxville, USA

D’une cicatrisation de 9 à 12 semaines, ce piercing fait souvent peur car la peau a tendance à devenir très fine avec le temps, comme s’il y avait rejet. C’est très courant, et un piercing bien placé avec un bijou adapté durera toute la vie.

Plus l’arcade sourcilière est développée, c’est à dire « proéminente », plus les risques de rejet ou simplement de rétractation de la peau sont faibles. Mais sois conscient que ce risque existe.

A mon avis, la meilleure chose à faire est de demander à son perceur si, franchement, son anatomie est compatible avec un piercing viable sur le long terme. Ce sera un oui ferme la majorité du temps, mais dans le cas contraire mieux vaut se rabattre sur un autre piercing ou se préparer à le perdre avec le temps.

On perce en 1,2.

 

  • Oreille

On peut faire teeeeeeeeellement de choses sur une oreille! Du lobe classique aux trous multiples au stretching aux combinaisons improbables, c’est une aire de jeux pour les perceurs dont les clients ont envie de fantaisie.

Avant d’entrer dans le détail, voici quelques placements possibles sur une oreille :

 

Lobe : cicatrisation express (4 à 6 semaines), adapté à quasiment tous les types de bijoux, pouvant porter plusieurs piercings, le lobe est souvent l’une des premières parties du corps percée. C’est également le seul placement où l’on n’a pas affaire à du cartilage.

Pendant que j’y suis : parlons de l’oreille gay. Se faire percer une seule oreille était effectivement utilisé pour signaler discrètement son identité sexuelle il y a quelques décennies, mais plus maintenant. Si tu demandes à ton perceur quelle est l’oreille gay, il y a de fortes chances qu’il te regarde comme un/e abruti/e.

Car tes 2 oreilles sont gay et aimeraient que les aimes comme elles sont plutôt que de les discriminer comme un bâtard.

 

Hélix : en gros, un helix peut se faire sur  toute la partie supérieure de l’oreille. On distingue souvent helix et forward helix, qui ressemble à ça :

Rabbits Den Tattoo Parlor, Milltown, USA

 

Tous les cartilages mettent entre 4 et 6 mois à cicatriser minimum. Comme pour tous les autres sauf industriel, on utilise du 1,2 et on perce préférentiellement avec un stud, pas d’anneau, pour faciliter le processus.

S’il est possible de faire les 2 oreilles en même temps, il faut garder en tête que tu en chieras pour dormir si bien droit sur le dos n’est pas ta position préférée. Cela peut rallonger la cicatrisation et causer des irritations, tout comme le coincer dans des fringues ou y coincer des cheveux. Ce sont des piercings avec lesquels il faut être prudent les premiers mois pour éviter de se faire mal ou de causer des complications.

L’angle est également important. Un bon placement fait un bon piercing.

 

Rook : le rook traverse un cartilage assez épais et peut être délicat à cicatriser. Toutes les oreilles ne sont pas faites pour un rook, malheureusement, mais il existe une solution simple : le faux-rook.

Alors que le rook traverse le pli de l’oreille comme ceci :

Precision Body Arts, Nashua, USA

Un faux-rook est fait pour reproduire le look d’un rook, mais l’arrière du bijou se situe derrière l’oreille. En gros, on perce 2 fois en-dessus et en-dessous du pli cartilagineux.

Precision Body Arts, Nashua, USA

Precision Body Arts, Nashua, USA

Tragus également très populaire, le tragus se fait avec un stud, mais certaines anatomies pourront changer pour un tout petit anneau. Je déconseille fortement l’usage d’écouteurs pendant la cicatrisation, tu devines aisément pourquoi.

A. J. Goldman

Daith : le truc rigolo avec celui-là, c’est que personne ne sait comment le prononcer. « Dèyth », « doth », « daïth »… Chacun sa préférence, le th restant le  th anglophone très chiant à prononcer.

Empire Body Piercing, Québec

C’est aussi l’un des rares piercings où l’on préfère utiliser un bijou rond dès le départ, et dont le nom ne fait pas référence à la partie du corps percée (conch, tragus et hélix, entre autres, étant les noms anatomiques des différentes parties de l’oreille).

 

Anti-tragus : encore assez rare, alors qu’il ne cicatrise pas moins bien qu’autre chose.

 

Snug : là par contre, on a une cicatrisation plus longue et plus délicate. C’est pourquoi, au lieu d’un « véritable » snug…

Vaughn Body Arts, Monterey, USA

… on peut lui préférer un faux-snug, qui ressemble à ça :

A. J. Goldman

Ce qu’il y a de cool en comparant ces 2 photos, c’est que ça donne une bonne idée de la diversité de formes que peur prendre une oreille.

 

Conch : encore une fois un cartilage assez épais qui nécessite beaucoup de précautions.

A. J. Goldman

 

Industriel : le seul cartilage réalisé en 1,6, l’indus peut se faire plus ou moins long, selon l’angle désiré, à condition que ce soit compatible avec une bonne cicatrisation.

Pleasurable Piercings, Hawthorne, USA

Certaines oreilles se prêtent également à un industriel vertical, qui ressemble à ça :

Scylla Jewelry

 

  • Nombril

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le nombril n’est pas forcément un bon piercing pour tout le monde. C’est une zone où l’anatomie peut beaucoup, beaucoup varier. Certains ne pourront percer qu’en haut, d’autres qu’en bas, seulement avec un certain angle ou un certain type de bijou…

Comme pour l’arcade, il arrive parfois qu’il y ait un rejet. On cicatrise entre 9 et 12 mois, ce qui est relativement long. Attention donc aux pantalons à la taille trop haute ou trop serrés, aux meubles qui risqueraient de cogner… C’est un piercing bien plus délicat à traiter qu’il n’y parait!

Petit point pour la grossesse : on enlève le bijou.

Non, tu le gardes pas aussi longtemps que possible.

Non, tu ne mets surtout pas de bijou extra-long en plastique spécial grossesse.

Tu. L’enlèves. Vite.

Et tu attends après ton accouchement pour te refaire percer si nécessaire (certaines femmes peuvent le réinsérer sans problèmes si le trou ne s’est pas refermé).

Pourquoi? Car tu risques de déformer l’orifice, rendant le piercing impratiquable (et impossible à repercer). Quant aux bijoux en plastique, on y reviendra, mais au mieux tu te trimballes un matériau de merde pendant des mois, au pire tu vas faire migrer ton piercing, ce qui aura une tronche désastreuse après la grossesse.

Crois-moi, mieux vaut s’en séparer quelques temps et le retrouver en bonne santé plus tard que de ruiner ton piercing juste pour le garder quelques mois.

 

  • Téton

Persephone Body Piercing, Darwin, USA

Là où le nombril est bien plus casse-couilles qu’il n’y paraît, le téton est merveilleux.

Tout petits tétons? Pas de problème.

Tétons monstrueux? Pas de problème.

Téton tout plat? Pas de problème.

Téton constamment pointant vers le ciel? Pas de problème.

Téton insensible? Pas de problème.

Téton qui s’affole à la moindre brise? Pas de problème.

Même les tétons tout timides inversés ne posent pas de problème. Tu as vu la photo ci-dessus? Voici à quoi ressemblait ce téton avant :

Persephone Body Piercing, Darwin, USA

Tous les tétons, peu importe le sexe ou la taille ou la forme, peuvent être percés. C’est magique.

Oui, je suis très enthousiaste quand on parle de tétons. #Freethenipple.

Mais bon, même si tout téton mérite d’être funky, il faut tout de même être prudent avec ce piercing. Il ne faut percer ni trop profondément, ni trop peu. Seul le téton doit être percé, pas l’aréole. Il cicatrise plus vite chez un mec (3-6 mois) que chez une nana (6-9 mois). Par ailleurs, la cicatrisation peut être pénible (pas mal de décharges de lymphe, on a très vite fait de se faire mal…).

Quand tu as une forte poitrine, tu te rends vite compte d’à quel point t’as les boobs sur le chemin, parce que tu te cognes constamment dedans. True story. Choper un truc sur la table? Aïe. Soulever un livre à hauteur de poitrine? Bordel. Il m’a fallu un peu plus d’une semaine pour apprendre à force de conditionnement par la douleur à faire gaffe à mes mains/bras.

Pour ce qui est de la sensibilité du téton post-piercing, on est purement dans l’effet placebo. Un téton peu sensible restera tranquille, l’inverse ne se calmera pas. Le piercing en lui-même n’a absolument AUCUN effet sur la sensibilité.

A la rigueur, tu le sens plus quand il fait froid. Et tu pointes très, très légèrement plus, y compris sans bijou.

Il est tout à fait possible d’allaiter avec un piercing au téton. Il doit juste être parfaitement cicatrisé, et il faut enlever le bijou avant chaque allaitement, et nettoyer le trou avant et après.

On perce en 1,6 très souvent à l’horizontale, parfois à la verticale ou en diagonale. La diagonale a l’avantage de rendre une éventuelle migration du piercing à peine visible (surtout chez les grosses poitrines). On utilisera une barre droite, qu’on peut changer par la suite à sa guise (anneau, nipple shield…).

Ah, et aussi, toutes les personnes aux tétons percés n’aiment pas forcément qu’on tire dessus ou morde dedans, donc demande avant de jouer avec.