FREAKSOUND – Découverte du nouveau magazine 100% scène française

Publié: 28 avril 2015 par Bahakell dans Musique
Tags:, , , , ,

10845774_816594775086580_6329437607570203568_o

C’est en écoutant le dernier Klone (dont on vous fait la chronique cette semaine) que je vais vous présenter Freaksound. Freaksound, c’est qui ? C’est quoi ? Ça se mange ? Je vais répondre à ses questions lors de la présentation de ce nouveau magazine sur la metalsphere (et non, ça, se mange pas !).

Sorti en mars dernier, Freaksound est un magazine sur la culture rock, métal et indie Frenchie. Uniquement frenchie ? Ouep, ma bonne dame, les petits gars de Freaksound ont visé la scène française dans son intégralité… Boudé par les plus grands mags, il était temps qu’on redore le blason du rock français, parce qu’au final on ne s’arrête pas à Noir Désir ou à Trust. On ne parle pas que de grands groupes connus non plus, place à la jeunesse décadente et à des petits groupes bien sympatoches. Bon ok, pas tout, on parle aussi de Carpenter dans les news, mais Carpenter mec…

Disséquons cette nouvelle bible de la culture rock (j’entends déjà des cris aigus derrière mon crâne venant d’un pseudo film d’horreur).65 pages sobres, avec du texte lisible sans être écrasé en gros pavés, des illustrations tout aussi sobres et discrètes, les infos et les liens des groupes se retrouvent aux premiers coups d’œil. C’est fait pour que le lecteur ne se sente pas écrasé par la masse d’info, mais tu sais ce qu’on dit ? Ne pas juger sur le 90D et regarder si le cerveau est bien en haut (ouais, je l’ai inventé et alors ?), qu’est-ce qu’a Freaksound sous le capot ?

541645_1596928043876065_5254687300957895039_n

Le magazine s’ouvre sur 8 pages de news, concrètes, qui vont droit au but, pas le temps de blablater et de s’astiquer le manche. Les news sont là pour donner du sérieux, pas pour te rabâcher 50 fois « faut acheter ce cd, il est trop bien ! ». On poursuit sur de micro-entretiens, c’est la même que pour les news, droit au but, pas de détour, le format me plait et je le piquerais bien comme exemple pour la zine de Rock’in Radio (Quoi ? Chut….). De plus gros entretien à partir de la page 18, on creuse un peu plus, mais on garde la même idée : que le lecteur ne lâche pas l’affaire au bout de deux lignes. Une grosse partie du magazine se constitue d’entretiens, peut être même trop, j’aurais aimé plus de pages sur la culture rock, mais le bon côté c’est que le tout dernier entretien concerne ceux qui se cachent derrière les tournés de concert, les « acteurs de l’ombre » comme le cite Freaksound en parlant de Sounds Like Hell.

En parlant culture musicale, Freaksound fait de la deuxième partie de son magazine une vraie caverne d’Ali Baba. On creuse l’histoire de Blood, Fire, Death de Bathory et le tout premier Black Sabbath, on apprend pas mal de trucs comme l’explosion Black Metal ou l’histoire du guitariste Tony Iommi et sa perte de deux doigts. L’autre dossier culture est un peu glauque, assez surprenant pour une première (tendance death metal chez nos amis de Freaksound ?) puisqu’il concerne les morts de l’histoire du rock, mais attention, celles vraiment crues

!
On passe à la troisième partie, avec plusieurs pages sur la pratique musicale et là, gros coup de cœur : On commence avec des conseils sur le choix de matériel, des riffs à deux accords et deux pages « à la manière de… » Avec des riffs bien connus comme ceux de Tool, Rammstein ou encore Rage Against The Machine. Je reprendrais juste une expression de Squid quand elle l’a feuilleté « Mais il n’y a rien pour la basse !!! ».

 

Le dernier dossier que nous réserve Freaksound est surprenant : Le street art. Domaine plus axé sur l’électro et le hip-hop, il fait la part belle avec un article consacré à Goin. On y découvre sa passion de la bombe et sa relation avec la musique rock, le tout se noyant dans le street-art et me crèvant mon futal tellement je suis heureux de voir un art que je pratique et que j’aime enfin mis à l’honneur aux côtés de mon autre passion, la musique.

Les dernières pages concernent la culture de poche, des livres passe-partout bons pour ton cerveau. Ce qui conclut Freaksound. Voilà pour le topo, maintenant mon avis sur la question.

Freaksound, j’ai eu plusieurs conversations avec des gens du milieu, certains n’y croient pas, d’autres ont des réserves. En même temps, c’est normal, premier numéro, l’occasion de tâter le terrain. Je suis du genre à retourner le truc dans tous les sens pour donner mon avis et pour ma part, Freaksound, j’y crois… Pas comme le futur challenger, mais comme l’indie qui fait tranquillement sa place et qui a sa petite communauté, celle de passionnés de la musique, plus intéressés par les chroniques que part le nombre d’albums vendus par le dernier groupe en vogue. Je regrette peut-être un peu sa trop grande sobriété, mais qui semble être plus par timidité que part manque de personnalité.

Freaksound parait tout les deux mois, nous sommes fin avril et le prochain, le N°2 arrive la semaine prochaine. À 5,90€ (le prix d’une pinte), vous avez l’occasion d’aider un petit magazine bien motivé et plein d’idée, en même temps que votre culture musicale et vos gouts. Alors, n’hésitez pas : l’abonnement est à 29,50€ avec deux albums en cadeau pour un an.

À retrouver dans votre marchand de journaux ! Toute l’actu française est chez Freaksound !

11034262_1602416979993838_704458402584232248_n

Des liens, plein de liens:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s